Chauffage biométhanisation

Créé le jeudi 17 janvier 2013 Mis à jour le mardi 12 avril 2016 Publié le jeudi 17 janvier 2013

Complexe de 3 écoles

(primaire-secondaire-supérieure)

Chauffé grâce à la biométhanisation.

 

Depuis le 1er décembre 2012, le complexe scolaire fleurusien formé par l’Ecole fondamentale Notre-Dame (enseignement maternel et primaire), l’Institut Notre-Dame (enseignement secondaire) et la HELHa (enseignement supérieur) est entièrement chauffé grâce à la biométhanisation. Ceci concerne une population scolaire de 2500 personnes (2300 étudiants et 200 enseignants).

 Pour ces écoles l’intérêt est triple :

1. Ecologique
2. Financier
3. Pédagogique

Ecologique

A l’heure où le réchauffement climatique inquiète de plus en plus de monde quant à l’avenir de notre planète, où monsieur tout le monde se demande ce que, concrètement, il pourrait faire pour changer le sort de la planète, ponctuellement le chauffage par biométhanisation semble être une des solutions d’avenir.

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ?
Les agriculteurs de la région apportent à la société Cinergie (implantée sur la commune de Fleurus) leurs déchets agricoles (fiente et lisier produits par les élevages locaux, surplus agricoles, déchets agricoles (fanes de betteraves, maïs…). Ces déchets sont mélangés dans un digesteur et après fermentation, produisent du gaz. Ce gaz est récupéré et brûlé dans un moteur. Il produit de l’électricité et de la chaleur. L’électricité est vendue aux grandes sociétés électriques et la chaleur est Page 157Chapter 11: Appliances and Big  Warehouses 133 Figure 11-2: for big data warehouses marts. récupérée pour être injectée dans un système de chauffage. Une énorme boucle d’eau chaude circule dans le sol fleurusien. Son excellente isolation permet de ne perdre qu’1°C par km .

Les écoles sont reliées à cette boucle par un échangeur thermique qui permet de chauffer le circuit interne de l’école.

Ce système a permis de supprimer les chaudières nécessaires au chauffage des 3 établissements scolaires soit 24 chaudières, de ne pas consommer l’équivalent de 150.000 litres de mazout, et donc d’économiser plus de 650 tonnes de CO2 par an. Le bilan CO2 de ce type de chauffage étant lui, nul, c’est tout bénéfice pour la planète.

Financier

 L’investissement est conséquent (1.000.000€ pour l’ensemble des établissements). Mais grâce aux subsides UREBA de la région wallonne et au coût moindre de la calorie produite par ce système, les coûts devraient être amortis sur 6 ou 7 ans. Ensuite, les établissements seront financièrement bénéficiaires.

Pédagogique

Les étudiants ont été interpellés par les travaux (importants) nécessaires à l’installation du chauffage. Par le biais du cours de sciences et une visite à l’entreprise Cinergie, ils ont l’occasion d’être sensibilisés au problème du réchauffement climatique et des solutions concrètes pour y remédier.

Ce chauffage d’un complexe scolaire, par son importance et par son originalité, est, à ma connaissance, unique en région wallonne, voire en Belgique.

 

J.ANNET

Directeur

Vidéo présentée lors de l'inauguration.

Biométhanisation - inauguration - IND Fleurus from jdelaitte on Vimeo.

 

 

Quelques images de l'inauguration.